Les étapes à suivre pour réussir la construction d’un garage en bois

0 Comments

Les étapes à suivre pour réussir la construction d’un garage en bois

Le processus de construction du garage en bois respecte des étapes bien déterminées. Le bois est un matériau de construction qui nécessite de l’attention lors de sa manipulation. Il est ainsi primordial de respecter convenablement chaque phase de construction.

Créer une base solide pour le garage

La construction garage bois exige une fondation solide pour assurer sa durée de vie. Les étapes de base sont suivies à la lettre pour un garage opérationnel.

La pose de la dalle en béton

La dalle en béton a pour rôle de soutenir le garage qui doit assurer les charges qu’il porte. Elle exige un terrassement en vue de préparer le montage du garage. Elle est renforcée par le hérisson de bâtiment qui sert de remblai au dallage.

Le coffrage

Pour plus d’esthétique, le coffrage est essentiel pour assurer la quantité de béton, et y apporter une forme précise du dallage.

Procéder au gros œuvre

Procéder au gros œuvre

Il consiste au montage de l’ossature du garage qui exige une attention particulière lors de sa réalisation. L’isolation du garage nécessite aussi une importante concentration.

Le montage de l’ossature

L’ossature du garage en bois est réalisée à partir d’une trame de lisses horizontales et de montants verticaux. En tant que gros œuvre, il s’agit d’assembler le squelette en bois, puis de placer les cadres pour les murs et pour la toiture.

L’isolation

L’isolation thermique et acoustique est par la suite effectuée. Il est conseillé d’utiliser les méthodes aux panneaux ou aux rouleaux pour les murs. 

Pour l’isolation des toits, cela dépend surtout de leur structure. Le matériel isolant sera donc placé sur les murs, le toit, et sur la porte.  

L’installation de la porte du garage

Avant de monter la porte du garage en bois, il est nécessaire de procéder à la vérification de l’ajustement de la porte. Il s’agit ensuite de procéder au montage des équerres de fixation, puis de fixer les rails de guidage et d’angle. 

Par précaution, le serrage de vis s’exécute partiellement en cas d’éventuelles modifications.

La pose du pare-pluie sur certains éléments du garage

Le pare-pluie du garage en bois doit respecter la norme DTU 31.2. Elle convient spécialement à la construction de ce type de garage. Résistant et perméable à la vapeur d’eau, il est conçu en films polyéthylène enduit, en panneaux de fibres, ou en rouleaux de feutres bitumeux.

Tous les panneaux extérieurs du garage bénéficient du pare-pluie. Ils sont fixés à l’aide de tasseaux de bois.

Le pare-pluie est également mis en place au-dessus de la voltige, l’élément protecteur du mauvais temps.

Terminer la finition intérieure du garage

Elle concerne le revêtement et la décoration des murs, du sol et du plafond. Plusieurs matériaux sont en jeu, à condition qu’ils misent sur la qualité et respectent le bien-être.

La finition extérieure

Elle concerne le toit et le revêtement extérieur.

La finition de la toiture

Le garage en bois doit se présenter sous son meilleur aspect. Côté toiture, le choix varie entre le toit plat, en pente ou en double pente. Plusieurs options sont également disponibles : une toiture en feutre bitumé, en shingle, en panneaux de polycarbonate, en acier ou en tuile.

La réalisation du bardage

Le bardage consiste à recouvrir les murs extérieurs du garage en guise de protection. Il est constitué de pièces de bois, de PVC, ou encore de composite. Il sert également d’isolant thermique.

Articles récents

Catégories